La présidente de Mia Electric convoquée au tribunal de commerce

La présidente de Mia Electric Michèle Boos devra se rendre le 22 janvier au tribunal de commerce de Niort pour s'expliquer sur les difficultés de l'entreprise, qui peine à payer fournisseurs et salaires.

En décembre, une trentaine de salariés sur les 220 que compte l'entreprise avaient déposé un référé devant le conseil des prud'hommes de Thouars pour réclamer le paiement de l'intégralité de leurs salaires et primes. Ils avaient été payés en quatre fois pour leur salaire de septembre, en cinq fois pour octobre, et mi-décembre pour celui de novembre. Une partie de leurs primes restaient encore dues, d'où la saisine des prud'hommes. L'audience convoquée pour le 10 janvier n'a finalement pas eu lieu, le restant dû ayant été versé.

De nouveaux retards ont été enregistrés ce mois-ci, a toutefois admis Mme Boos. La moitié des salaires a ainsi été versée le 13 janvier et l'autre moitié le sera à la fin de la semaine.

Sur le fond, le carnet de commandes « n'a jamais été aussi plein », avec 274 voitures commandées et facturées. Mais ces véhicules ne peuvent être livrés car certains fournisseurs refusent de livrer les pièces et matériaux nécessaires, a expliqué la dirigeante. « Nous devons 4 millions d'euros aux fournisseurs, dont 409 000 euros de dettes pro-forma », factures payables en avance, a-t-elle détaillé. « Nous attendons par ailleurs 3,4 millions d'euros de rentrées à travers les commandes passées », a-t-elle ajouté. (AFP 16/1/14)

Alexandra Frutos