La numérisation serait l'une des « forces motrices » de l'industrie automobile

Le 24 mai, Rupert Stadler, président d'Audi, a ouvert le Salon de l'électronique CES Asia (Consumer Electronics Show) par un discours d'inauguration (keynote). Il y a déclaré que - selon lui - la numérisation changerait le monde plus rapidement et plus profondément que n'avait pu le faire la révolution industrielle il y a 150 ans.En outre, il a ajouté que la numérisation et l'importance croissante des technologies de l'information étaient désormais une force motrice de l'industrie automobile. Le dirigeant a notamment mentionné la connectivité des véhicules et les technologies de navigation embarquée.M. Stadler a également indiqué que les consommateurs attendaient désormais des voitures qu'elles soient connectées à Internet. Il a ajouté que les voitures connectées étaient aux voitures traditionnelles ce que les smartphones sont aux téléphones portables d'ancienne génération. (HANDELSBLATT 24/5/15)

Cindy Lavrut