La nouvelle Nissan Leaf veut conquérir une clientèle professionnelle

De 160 km d’autonomie lors de sa sortie en 2010, la Nissan Leaf est progressivement passée à 200 km en 2013 et en propose aujourd’hui 250. Cette amélioration de l'autonomie devrait lui permettre d'élargir sa clientèle, notamment aux professionnels.

A ce jour, quelque 200 000 Leaf ont été écoulées, ce qui en fait le véhicule électrique le plus vendu dans le monde. Sans être revue de fond en comble, la nouvelle Leaf est peaufinée et prête à séduire un nouveau public. L'ancienne Leaf (celle dotée d'une batterie de 24kWh) sera maintenue au catalogue aux côtés de la nouvelle. Brice Fabry, directeur du pôle électrique de Nissan pour l’Europe de l’ouest, explique cette politique."La Leaf 30 kWh n’est pas là pour remplacer la 24 kWh, mais pour conquérir une nouvelle clientèle qui n’a pas encore fait le pas. On propose aujourd’hui un produit capable de couvrir 180 à 200 km par jour, peu importe les conditions de conduite, et qui va forcément séduire un public plus large".

Pour Brice Fabry, cette nouvelle clientèle doit aussi être composée d’entreprises. "Nous vendons environ 60 % de Leaf à des particuliers alors que les ventes aux professionnels atteignent péniblement 20 %. On voit bien que les entreprises n’ont pas encore franchi le cap. Pour certaines d’entre elles où les collaborateurs parcourent 300 km par jour, nous ne pouvons rien faire et nous le savons. Mais pour la majorité, qui fait entre 100 et 250 km journaliers, nous apportons là une réponse crédible".

Si une partie de cette réponse se trouve dans la simple augmentation de l’autonomie, l’autre partie concerne la recharge. Huit heures sont en effet nécessaires pour recharger entièrement la voiture sur une prise classique 220V. Avec un "quick charger", il n’en faut plus que 4, sachant que 80 % de la batterie sont disponibles après 30 minutes de branchement. Là encore, Brice Fabry confirme l’ambition de Nissan d’étoffer son réseau de quick charger. "Il y a en France environ 250 bornes. Cela représente 10 % du total européen, ce qui est déjà énorme, et nous en mettons un en service à peu près toutes les 3 à 4 semaines. On est bien sur une offre à 360 degrés où l’on propose à la fois un produit efficace et un réseau, même s’il n’est pas encore parfait, en constante progression". (AUTOACTU.COM 19/10/15)

Juliette Rodrigues