La mortalité routière a reculé de 15,1 % au premier semestre

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a annoncé que le nombre de personnes décédées dans des accidents de la route avait diminué 15,1% au premier semestre (1 440 victimes).

Sur le seul mois de juin, la mortalité routière a baissé de 10,8 % (287 victimes) et le nombre d’accidents corporels a reculé de 6 % (11 860 personnes concernées).

Ce bilan a été qualifié d’encourageant par M. Valls, qui a souligné que cette baisse était deux fois plus importante que celle de l’an dernier. Il a cependant rappelé que, bien qu’en progression, la France était encore loin de l’objectif qu’elle s’était fixé, à savoir moins de 2 000 morts par an sur les routes d’ici à 2020.

Dans l’optique de faire progresser la sécurité routière, le ministre s’est par ailleurs déclaré « favorable » à une baisse à 70 km/h (contre 80 km/h aujourd’hui) de la vitesse sur le périphérique parisien. Il a aussi jugé « inéluctable » la réduction des limitations de vitesse « sur les routes, sur le réseau secondaire, sur le réseau principal, mais aussi en ville ». « Passer de 130 à 120 km/h, passer de 90 à 80 km/h et ainsi de suite représentera, j?en suis convaincu, une baisse de la mortalité et des accidents », a-t-il déclaré. (JOURNALAUTO.COM 11/7/13, ECHOS, FIGARO, PARISIEN 12/7/13)

Alexandra Frutos