La mortalité routière a baissé de 8 % en Europe en 2013

Après avoir déjà reculé de 9 % en 2012, la mortalité routière a encore baissé de 8 % en Europe l’an dernier, indique la Commission européenne.

En moyenne, 52 personnes par million d’habitants dans l’Union Européenne ont perdu la vie la vie sur les routes en 2013 ; en 2001, ce chiffre était de 113 personnes par million d’habitants.
Il existe toutefois de fortes disparités, notamment entre les pays d’Europe de l’Ouest et les pays d’Europe de l’Est, où les parcs de véhicules sont nettement plus vieux et les infrastructures routières moins développées. Ainsi, dans les pays d’Europe de l’Est, le nombre de tués par million d’habitants dépasse la barre des 80 personnes : 82 en Bulgarie, 86 en Croatie, 86 en Lettonie, 85 en Lituanie, 87 en Pologne ou encore 92 en Roumanie. En Europe de l’Ouest, ce sont globalement les pays du Nord qui se montrent les meilleurs élèves avec en tête la Suède, où l’on déplore « seulement » 28 tués sur la route par million d’habitants.

Le deuxième pays meilleur élève est le Royaume-Uni avec 29 tués par million d’habitants. En France, même si le nombre de tués sur les routes a baissé de 11 % en 2013, il reste encore dans la moyenne européenne avec 50 tués par million d’habitants (contre toutefois 62 en 2010), supérieur à ses voisins tels que l’Espagne (37) et l’Allemagne (41), mais inférieur à la Belgique (65) ou l’Italie (58).

Au-delà de ces chiffres encourageants, la Commission européenne n’a pas indiqué le nombre de blessés sur les routes. L’exécutif a néanmoins assuré que ce chiffre serait disponible d’ici à 2015 et qu’il permettrait de définir et d’adopter « un objectif stratégique de réduction des accidents corporels graves ». Pour accompagner la réalisation de cet objectif, la Commission européenne compte sur les récentes réglementations adoptées telles que le renforcement du contrôle technique européen (par une homogénéisation des niveaux de contrôle), le déploiement de l’eCall en 2015 ou encore la répression des infractions routières commises en dehors de son Etat membre. (AUTOPLUS.FR 31/3/14, AUTOACTU.COM, PARISIEN 1/4/14)

Alexandra Frutos