La justice annule la vente des actifs de Mia Electric

Le 17 décembre, le Tribunal de commerce de Niort a annulé la vente aux enchères des principaux actifs du constructeur de voitures électriques Mia Electric, liquidé en mars et dont l'ancienne présidente Michèle Boos a été mise en examen le 12 décembre pour banqueroute, abus de biens sociaux et escroqueries.

Le tribunal avait gelé la vente des actifs début octobre à la demande du Parquet de Niort. Ce dernier soupçonne en effet la Société civile immobilière (SCI) Les Roseaux, qui s'est portée acquéreuse le 25 septembre du lot principal de la vente, de l'avoir fait pour le compte Mme Boos qui, en tant qu'ancienne responsable, avait interdiction de déposer une offre. Comprenant les brevets, la marque et la ligne de production, le lot avait été acquis pour 1,3 million d'euros par la SCI, détenue par Babak Shafi, un homme d'affaires franco-iranien par ailleurs actionnaire principal de Mia Generation, la nouvelle société fondée par Michèle Boos en Vendée. (AFP 17/12/14)

Alexandra Frutos