La justice allemande a ouvert une enquête pour fraude contre M. Winterkorn

La justice allemande (plus précisément le parquet de Brunswick) a ouvert une information judiciaire pour fraude à l’encontre de Martin Winterkorn, l’ancien président du groupe Volkswagen. En parallèle, le groupe Volkswagen a également déposé une plainte contre x pour fraude.Ces actions judiciaires sont liées à l'affaire de manipulations des tests antipollution, qui touche 11 millions de véhicules diesel du groupe Volkswagen (dont 5 millions de modèles de la marque VW, 2,1 millions d'Audi, 1,2 million de Skoda, 1,8 d'utilitaires Volkswagen-Nfz et environ 900 000 véhicules encore à identifier). Le parquet a ouvert son enquête « du fait de plaintes au pénal » déposées contre M. Winterkorn. L'objectif de cette enquête est d'apporter de la lumière sur les responsabilités dans le cadre de cette affaire. Le parquet de Brunswick avait déjà ouvert la semaine dernière une enquête préliminaire plus générale concernant cette affaire de moteurs diesel truqués (cf. revues de presse des 23 et 24/9/15). Anton Hofreiter, chef du groupe Die Grüne (Les Verts) au Bundestag, a réclamé de lourdes peines pour les dirigeants concernés, à commencer par M. Winterkorn. (AFP, BLOOMBERG, AUTOMOBILWOCHE, HANDELSBLATT, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 28/9/15, ZEIT 29/9/15)

Cindy Lavrut