La grève dans le secteur de la métallurgie en Afrique du Sud affecte un nombre croissant de constructeurs

La grève à l'appel du syndicat sud-africain de la métallurgie, entamée début juillet, se poursuit et son impact sur la production automobile dans le pays s’étend.

Après General Motors dont l’usine de Port Elizabeth est à l’arrêt depuis le 3 juillet (voir la revue de presse du 7/7/14), Ford a suspendu à son tour hier la production dans son usine de Silverton, près de Pretoria, et Toyota devait interrompre à compter d'aujourd'hui la production dans son usine de Durban. L'usine locale de BMW fonctionne pour sa part avec deux équipes au lieu de trois en temps normal. (DETROIT NEWS 14/7/14)

Frédérique Payneau