La filière automobile italienne demande la suppression de la taxe sur les véhicules de luxe

Les principales associations de la filière automobile italienne (ANFIA, UNRAE et FEDERAUTO notamment) ont demandé la suppression de la taxe sur les véhicules de luxe ("Superbollo"), qui fait perdre davantage de recettes qu'elle n'en rapporte.

L'industrie estime que la baisse des ventes de voitures dans le pays est due, en partie, à la charge fiscale qui pèse sur les automobilistes, et réclament depuis des mois une réforme de la fiscalité dans ce domaine. (STAMPA 1/10/13, AUTOACTU.COM 3/10/13)

Juliette Rodrigues