La filière GPL demande aux pouvoirs publics une petite incitation à l’achat

Les ventes de véhicules neufs GPL ont fortement pâti de la fin du super bonus de 2 000 euros qui leur était accordé jusqu'à la fin 2010. Leurs ventes ont été divisées par dix entre 2008 et 2014, passant d'un peu plus de 20 000 exemplaires par an en 2008 à 2 232 unités en 2014. Le Comité français du butane et du propane estime pourtant que la filière pourrait être relancée si les pouvoirs publics communiquaient sur ce carburant comme ils le font pour les véhicules électriques et s’ils instauraient une petite incitation à l'achat d'environ 200 euros.

L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques préconise la mise en place de cette petite aide dans un rapport sur les mobilités sereines et durables. L'organisation de la filière estime que ces mesures pourraient faire passer la part de marché des GPL dans les immatriculations totales de voitures particulières en France de 0,1 % en 2014 à 10 % en 2030. « Les pouvoirs publics doivent soutenir ce carburant qui ne produit pas de particules fines, n'émet pas de Nox et rejette beaucoup moins de CO2 que l'essence et le diesel », estime Joël Pedessac, le directeur général du Comité français du butane et du propane. La France compte en outre déjà 1 750 stations-service GPL et 260 000 véhicules roulant avec ce carburant sur le territoire.

Toutes les initiatives en faveur des GPL sont donc les bienvenues par la filière, à commencer par celle prise par l'opérateur de parkings Q-Park et celle que compte mettre prochainement en ?uvre la Mairie de Paris. Q-Park a décidé d'apposer le panneau « Bienvenue aux GPL » à l'entrée de tous ses parkings en France (195). La Mairie de Paris travaille pour sa part à la mise en place de tarifs de stationnement préférentiels pour les véhicules propres, une catégorie qui inclue les GPL. « Le GPL est une alternative crédible aux vieux véhicules thermiques à essence et diesel », indique Christophe Najdovski, maire-adjoint à la Mairie de Paris en charge des transports, de la voirie, des déplacements et de l'espace public. (JOURNALAUTO.COM 10/3/15, ECHOS 11/3/15)

Alexandra Frutos