La filière GPL demande aux pouvoirs publics une petite incitation à l’achat

Les ventes de véhicules neufs GPL ont fortement pâti de la fin du super bonus de 2 000 euros qui leur était accordé jusqu'à la fin 2010. Leurs ventes ont été divisées par dix entre 2008 et 2014, passant d'un peu plus de 20 000 exemplaires par an en 2008 à 2 232 unités en 2014. Le Comité français du butane et du propane estime pourtant que la filière pourrait être relancée si les pouvoirs publics communiquaient sur ce carburant comme ils le font pour les véhicules électriques et s’ils instauraient une petite incitation à l'achat d'environ 200 euros. (Journalauto.com)

Alexandra Frutos