La filiale espagnole de Volkswagen a démenti avoir accepté de rembourser les aides

La filiale espagnole de Volkswagen a démenti avoir accepté de rembourser les aides publiques dont elle a bénéficié dans le cadre du plan PIVE (prime à la casse). Hier, le ministre espagnol de l'Industrie, José Manuel Soria, avait déclaré que le groupe avait accepté de rendre ces aides (1 100 euros par véhicule).

Volkswagen a en revanche confirmé qu'il maintenait ses investissements en Espagne, notamment l'enveloppe de 4,2 milliards annoncée il y quelques mois moderniser ses installations et conserver les emplois. (EL MUNDO 29/9/15)

Juliette Rodrigues