La facture du scandale VW pourrait s'alourdir

Matthias Müller, nouveau président du groupe Volkswagen, a indiqué que la somme de 6,5 milliards d'euros que le groupe a provisionné suite au scandale des manipulations des tests antipollution ne servira qu'à financer les rappels. Des montants supplémentaires pourraient être provisionnés si le constructeur observe une baisse de ses ventes. (Reuters)

Cindy Lavrut