La croissance de Kia et Hyundai en France marque le pas

Après des années de croissance, les constructeurs coréens revoient à la baisse leurs ambitions sur le marché français. Hyundai a décidé de repousser son objectif de ventes, fixé début 2013 à 60 000 unités (représentant une part de marché de 3 %) pour l’horizon 2016, à la fin de la décennie. Même ajustement du côté de Kia. « Nous avions pour objectif d’atteindre les 3 % de parts de marché en 2016. Nous visons désormais 2018 », indique Frédéric Verbitsky, directeur général de Kia France. (Echos)

Alexandra Frutos