La coopérative Cap Seine reprend Linéo et se lance dans les composants en lin pour l’automobile

La coopérative Cap Seine, installée à Rouen, a repris 75 % du capital de la société Linéo, qui détient des brevets relatifs au lin composite, afin d’offrir de nouveaux débouchés à ses adhérents liniculteurs. La PME, basée à Saint-Martin-du-Tilleul (Eure), se prépare à passer au stade industriel, avec la fabrication de panneaux à base de fibres de lin destinés à renforcer les intérieurs d’automobiles. Un premier modèle de coffres est prévu pour Peugeot. Conçu avec Faurecia, ce panneau est 35 % plus léger que ses équivalents à base de fibres de verre et reste à un prix acceptable par le marché.

La livraison des premiers panneaux devrait intervenir en 2018, à raison de 150 000 mètres carrés par an la première année. L’objectif est de décupler cette production dans un délai de dix ans. Le chiffre d’affaires pourrait atteindre 10 millions d’euros dès 2020. (ECHOS 8/4/15)

Alexandra Frutos