La consommation française de carburants a encore reculé en 2013

La consommation française de carburants a continué de reculer en 2013, mais moins que l'année précédente grâce à la stabilité des prix à la pompe, a annoncé l'Ufip (Union française des industries pétrolières). Les livraisons de carburants ont diminué de 0,5 %, à 49,78 millions de mètres cubes.

Les ventes totales d'essence sans plomb ont baissé de 3,1 % l’an dernier, tandis que celles de gazole, carburant le plus vendu en France, sont restées quasiment stables (+ 0,1 %), représentant 81,2 % du total des volumes écoulés. « La stabilité des prix des carburants au cours de l'année écoulée est probablement à l'origine de cette faible évolution », qui n'a pas modifié le comportement des consommateurs, a commenté le président de l'Ufip, Jean-Louis Schilansky.

La baisse avait été plus notable en 2012 (- 1,2 %), sous l'effet conjugué de la cherté des prix à la pompe et de l'amélioration de la performance énergétique du parc automobile.

Sur le seul mois de décembre 2013, la consommation de carburants a progressé de 6,4 %, à 4,16 millions de mètres cubes. Cela reflète une hausse de 7 % des livraisons d'essence sans plomb et de 6,3 % de celles de gazole. La part du gazole dans la consommation de décembre a atteint 81,5 %, en deçà du record de 82,3 % établi le mois précédent. (AFP 15/1/14, ECHOS 16/1/14)

Alexandra Frutos