La concurrence interne permet à Dacia de rester performant en Roumanie

Dans l’appareil de production de la gamme Global Access (précédemment appelée Entry, qui recouvre les véhicules de la gamme Dacia vendus sous la marque Renault), la Roumanie tient toujours une place à part. Déjà, parce que le développement, l’ingénierie (2 400 personnes) et le design sont faits sur place. Ensuite, parce que l’usine reste le principal centre de production avec 320 457 véhicules en 2016 (dont environ 8 % fabriqués pour la marque Renault), auxquels s’ajoutent des caisses peintes pour l’Algérie assemblées dans l’usine d’Oran. L’usine tourne à sa capacité maximale de 350 000 unités avec un fonctionnement en 3x8 et des samedis travaillés. La Roumanie, c'est aussi la plus grande plateforme logistique du groupe (2,6 millions de m3 en 2016) et un tissu local de 1 000 fournisseurs qui travaillent aussi pour les autres usines et dont une bonne part de la production est exportée. (Autoactu.com)

Alexandra Frutos