La composition autorisée pour le gazole français depuis le 1er janvier suscite des interrogations

Depuis le 1er janvier, la France autorise l’incorporation de 8 % de biodiesel dans le gazole. Or, les spécifications européennes n’ont pas changé avec une norme limitant toujours leur incorporation à 7 %, ce qui revient à distribuer en France un carburant spécifique qui serait interdit dans les autres pays européens. « En l’absence de la confirmation formelle de l’extension à ce nouveau produit des garanties des constructeurs en vigueur pour tout véhicule commercialisé en Europe, la profession pétrolière indique qu’elle maintient à titre conservatoire le taux d’incorporation de 7 % dans les spécifications intersyndicales, en conformité avec la norme européenne EN590 », précise-t-elle dans un communiqué. La profession pétrolière a été rejointe dans cette démarche par les constructeurs d’automobiles via l’Acea, qui appelle à la commercialisation en France d’un carburant conforme à la norme européenne EN590. (Autoactu.com)

Alexandra Frutos