La classe politique allemande s'exprime sur l'affaire Volkswagen

La classe politique allemande s'exprime sur l'affaire Volkswagen.Ainsi, Sigmar Gabriel, Ministre allemand de l'Economie, et Ulrich Grillo, président du BDI (fédération de l'industrie allemande) ont tous deux estimé que le scandale lié aux moteurs diesel truqués n'aurait pas de conséquence sur la conjoncture économique ni sur l'activité industrielle en Allemagne. Par ailleurs, la Ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks, a déclaré que l'affaire Volkswagen soulignait le besoin de développer l'électromobilité. Elle appelle le gouvernement allemand à mettre en place une prime à l'achat pour les véhicules électriques. Elle veut également que les contrôles des émissions des véhicules diesel soient renforcés, afin que ce carburant devienne réellement « plus propre ».Enfin, le Ministre-Président du Land de Basse-Saxe, Stephan Weil, a fortement critiqué la lenteur de la réaction de Volkswagen vis-à-vis de la non-conformité des niveaux des émissions de ses véhicules diesel durant les tests et en conditions réelles. Il a réclamé des explications à Volkswagen. (AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, HANDELSBLATT 13/10/15, ZEIT 14/10/15)

Cindy Lavrut