La baisse de la demande de cabriolets touche durement les fournisseurs 1/2

Volkswagen a annoncé que certains de ses modèles n’auraient pas de successeurs, notamment les cabriolets, à commencer par l’Eos. Le Scirocco est également remis en cause. Ainsi, au moins deux modèles sur les 12 cabriolets que compte le groupe Volkswagen (incluant notamment les variantes cabriolet des Volkswagen Golf et Beetle et des Audi A3 et A5) pourraient être arrêtés.Cette volonté de Volkswagen reflète la baisse de la demande en cabriolets. Dans le passé, les cabriolets représentaient une niche particulièrement rentable, bien que toujours limitée à certains marchés (principalement l’Allemagne, l’Angleterre, le Danemark, la Suède et les Etats ensoleillés des Etats-Unis). Désormais, en raison d’un changement des tendances, la demande de cabriolets a diminué, tandis qu’à l’inverse les ventes de véhicules de loisir et de crossovers ont augmenté. Selon PricewaterhouseCoopers, 827 000 cabriolets ont été produits en Europe et en Amérique du Nord en 2007, mais seulement 444 000 en 2013.De même, si les cabriolets représentaient 5,4 % des ventes mondiales au premier semestre de 2007, elles ne représentaient plus que 3,3 % des ventes à la même période de 2014.

Cindy Lavrut