La Thaïlande a relancé son programme de subventions "Eco Car"

La Thaïlande a de nouveau mis en place un programme de subventions pour les constructeurs automobiles souhaitant investir dans le pays. Dix constructeurs ont d'ores et déjà souscrit à cette deuxième édition de l'Eco-Car Program, dont six groupes japonais (Toyota, Honda, Nissan, Mitsubishi, Suzuki et Mazda). Les conditions d'adhésion au programme II sont sensiblement les mêmes que celles du programme I, avec toutefois une hausse du montant de l'investissement requis et une amélioration de la consommation des véhicules produits. En outre, lesdits véhicules doivent satisfaire aux normes Euro 5 (Euro 4 pour le programme I).

Le Bureau des Investissements (BOI) a souligné que cinq constructeurs avaient rejoint la première phase du programme "Eco Car" en 2007 : Mitsubishi, Honda, Toyota, Nissan et Suzuki. Ils ont investi un total de 700 millions d’euros dans le pays et créé près de 12 000 emplois.

Le programme "Eco-Car I" a permis à la Thaïlande de porter sa production à 2 millions d’unités en 2012 et le gouvernement voudrait désormais atteindre les 3 millions d’unités d’ici à 2017. Le projet gouvernemental "Eco-car" a été officiellement lancé le 15 juin 2007. Il était assorti d’un paquet de mesures fiscales, comme l’exemption des droits de douane sur les machines et équipements, l’exonération de l’impôt sur les sociétés pendant huit ans, la réduction tarifaire sur les matières importées à 90 % pendant deux ans et la réduction des droits d’accises à 17 %. En contrepartie, les constructeurs devaient s’engager à produire au moins 100 000 voitures par an à l’issue de la cinquième année d’exploitation. Les véhicules devaient par ailleurs obéir aux normes Euro 4. (NIKKEI ASIAN REVIEW 4/4/14)

Juliette Rodrigues