La SNAM va recycler les batteries des véhicules hybrides de Honda

La SNAM (Société Nouvelle d’Affinage des Métaux), basée à Viviez (Aveyron), a signé un contrat pour recycler les batteries des véhicules hybrides de Honda pendant dix ans dans toute l’Europe. Ce contrat d’exclusivité porte sur des dizaines de milliers de batteries nickel métal hydrure et lithium-ion.

La SNAM a déjà obtenu en 2011 le recyclage des batteries des voitures hybrides de Toyota Europe pour une période d’essai de trois ans et renégociera l’an prochain un contrat de longue durée. La société a aussi un accord avec Peugeot. L’entreprise détient désormais la quasi-totalité du marché, Toyota et Honda représentant à eux deux 90 % des ventes de voitures hybrides en Europe.

Les batteries récupérées dans trente pays européens seront démantelées dans les deux usines de l’entreprise à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) et à Viviez. Les matériaux extraits des batteries sont réutilisés pour former des alliages. Pour faire face à la croissance de son activité, la SNAM va investir 7 millions d’euros dans des machines de recyclage plus performantes, dans la sécurité et la modification des bâtiments. « Nous devrons aussi embaucher plusieurs dizaines de personnes à partir de 2016 pour ce contrat [avec Honda] », indique son président Eric Nottez. (ECHOS 4/10/13)

Alexandra Frutos