La Renault Zoé gagnera en autonomie au printemps 2015

Renault travaille à l’amélioration des performances de ses voitures électriques avec le développement, arrivé en phase finale, d’un nouveau moteur qui équipera la Zoé au printemps 2015, puis le Kangoo Z.E. par la suite. La puissance du moteur est inchangée (65 kW et 220 Nm), mais la conception nouvelle du système complet machine électrique-onduleur permet de gagner en rendement et donc en autonomie. Des gains sont également attendus du côté des cellules LG constituant les batteries, assemblés par Renault à Flins. « Les gains d’autonomie viendront pour 50 % du moteur et de son électronique de puissance et pour 50 % des batteries », indique un expert Renault, qui parle de « quelques pourcents » ou de « 10 à 30 km » sur une Zoé déjà homologuée avec 210 km d’autonomie.

Ce moteur sera entièrement produit par Renault à Cléon, alors qu’auparavant le constructeur réalisait l’électronique de puissance associée à un moteur fourni par Continental. Le constructeur a également modifié la gestion électronique de la charge pour réduire d’environ 10 % les temps de charge à domicile et sur les bornes délivrant 3 à 11 kW, qui sont les modes de charge les plus fréquents. Il sera toujours possible de réaliser des charges « accélérées » à 22 kW, mais plus en charge rapide (43 kW). Ceux qui ont un usage important de cette charge rapide, les flottes équipées de bornes notamment, pourront toujours acquérir des Zoé acceptant les charges rapides, avec le moteur fourni cette fois par Continental.

Le nouveau moteur Renault offrira encore d’autres avantages : plus compact de 10 %, il pourra être intégré plus facilement dans le compartiment moteur de Zoé ou de véhicules plus petits ; son nouveau rotor supprime les petits à-coups que l’on pouvait ressentir à très basse vitesse ; enfin, le sifflement du moteur a été atténué pour un meilleur confort acoustique. (AUTOACTU.COM 12/12/14)

Alexandra Frutos