La Renault Zoé fait ses débuts en Norvège

Le 8 avril, en présence de Jean-Marc Rives, ambassadeur de France, et de Bard Vogel Solhjell, ministre de l'Environnement norvégien, Renault a présenté une quinzaine de Zoé dans le stade olympique d'Oslo. Les participants de cette journée de présentation ont pu essayer le véhicule en faisant quelques tours sur la piste d'athlétisme. Six ateliers ont également permis de mettre en avant la Zoé et surtout les atouts de son système de recharge. Dans l'optique d'une future commercialisation, l'enjeu est crucial pour Renault dans la mesure où les véhicules électriques représentent 12 % du parc automobile norvégien.

Pour tout achat d'un V.E., les automobilistes norvégiens bénéficient en effet d'une exonération de 25 % de la TVA. Parallèlement, ils profitent d'une multitude de privilèges tels que la gratuité des parkings publics et des bornes de recharge, la possibilité de rouler dans les voies d’autobus ou encore l’exemption du paiement des péages urbains.

Au mois de mars, les véhicules électriques ont représenté, pour la première fois, plus de 20 % des véhicules immatriculés dans le pays. La Tesla S, avec 1 493 unités, est même arrivée en tête du hit-parade devant la Golf classique (624 unités) et la Nissan Leaf (425 unités), elle aussi 100 % électrique. Le modèle japonais a séduit 4 604 personnes en 2013, représentant 54 % des ventes de V.E. de l'année. La Zoé, disponible en Norvège depuis le 24 mars 2014, a été immatriculée à 16 exemplaires.

Actuellement, 26 000 véhicules électriques roulent en Norvège et le gouvernement s'est engagé à maintenir ses aides fiscales jusqu'en 2017 ou jusqu'à ce qu'il y ait 50 000 V.E. sur les routes du pays. (JOURNALAUTO.COM 8/4/14)

Alexandra Frutos