La Poste va tester des prolongateurs d’autonomie à hydrogène sur ses véhicules électriques

La Poste a annoncé qu’elle allait équiper début 2014 trois véhicules électriques de sa flotte du « kit » de prolongation d’autonomie à hydrogène développé par Symbio FCell. La jeune société française s’est fait connaître avec la première installation d’une pile à combustible à hydrogène dans un véhicule électrique n’ayant nécessité aucun changement d’architecture de la voiture (en rétrofit).

Les véhicules de La Poste seront testés par deux plateformes de distribution de courrier, à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) et à Dole (Jura), dans des « conditions d’usage exigeantes : tournées supérieures à 100 km, froid, terrain vallonné et montagne ».

La Poste sera en outre la première à tester la toute nouvelle génération de pile à combustible (PAC) à hydrogène (Solvay utilise l’ancienne génération) développée par Symbio FCell en collaboration avec le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA).

Cette nouvelle génération offre une performance de 2,9 kW par litre, ce qui correspond à peu près au niveau de performance annoncé par les constructeurs japonais les plus avancés dans ce domaine. Outre les qualités techniques de ce prolongateur, ce sera également l’occasion de « vérifier que le coût total de possession et les modalités d'usage sont les mêmes que pour le diesel, en terme de disponibilité, de souplesse et d'autonomie », souligne un communiqué.

Des tests devraient par la suite être organisés sur des fourgonnettes, des petits camions et des poids lourds, indique AUTOACTU.COM (11/12/13).

Alexandra Frutos