La Poste expérimente des quadricycles à hydrogène

La Poste a annoncé le début de l'expérimentation en Franche-Comté de dix MobyPost, des quadricycles à hydrogène spécialement conçus pour s'adapter aux tournées des facteurs. Les véhicules à quatre roues, fonctionnant uniquement avec une pile à combustible et de l'hydrogène, vont être utilisés par les facteurs des plateformes d'Audincourt (Doubs) et de Lons-le-Saunier (Jura) pendant une période test d'un an, a indiqué Frédéric Delaval, directeur technique à La Poste.

Imaginés pour remplacer les deux roues motorisés des facteurs, les nouveaux véhicules sont munis d'un réservoir à hydrogène à très basse pression (trois bars) et d'une pile à combustible qui leur confère une autonomie de 40 à 50 km. Un système de production d'hydrogène, alimenté en énergie par des panneaux photovoltaïques implantés sur les plateformes d'Audincourt et de Lons-le-Saunier, permet de les recharger. Les MobyPost, qui disposent d'un toit, ont été conçus sans portière pour faciliter la descente des facteurs.

Quelque 8,25 millions d'euros de budget, dont 4,25 millions financés par l'Union européenne, ont été consacrés au projet MobyPost, qui fédère huit partenaires français, allemands, suisses et italiens. La Poste expérimente déjà à Dole (Jura) et à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) trois Renault Kangoo Z.E. électriques, équipés de prolongateurs d'autonomie à l'hydrogène qui permettent de doubler l'autonomie de ces véhicules utilitaires (250 kilomètres d'autonomie environ). (AFP 22/9/14)

Alexandra Frutos