La NHTSA pourrait voir ses pouvoirs et ses moyens renforcés

Un projet de financement pluriannuel des transports de surface, transmis le 30 mars au Congrès par le gouvernement américain, permettrait à la NHTSA (agence en charge de la sécurité routière) d’ordonner l’arrêt de la commercialisation de véhicules présentant de graves défauts de sécurité.La NHTSA bénéficierait par ailleurs de moyens accrus pour enquêter sur les défauts, et le montant de l'amende maximale qu'elle pourrait infliger aux sociétés qui enfreignent la loi serait porté de 35 millions à 300 millions de dollars. (AUTOMOTIVE NEWS 30/3/15)

Frédérique Payneau