La France devrait compter 8 000 bornes de recharge fin 2013 et 30 000 en 2015

La France devrait compter au moins 8 000 bornes de recharge de véhicules électriques d’ici à la fin de l'année et combler ainsi son retard sur ses voisins européens. « 2013 est vraiment l'année zéro de la mobilité électrique et ça bouge partout en France, dans le privé et dans les collectivités locales », a déclaré le 24 mai à REUTERS (24/5/13) Philippe Hirtzman, chargé de mission à Bercy. « Avec les dossiers et les intentions que j'ai en stock [...], je suis plus optimiste que ce que je disais il y a deux ou trois mois, on sera à un niveau compris entre 8 000 et 10 000 fin 2013 - début 2014 ».

Si l'Hexagone se situe actuellement au niveau des Pays-Bas et de la Grande-Bretagne, avec environ 5 000 points de recharge répertoriés, c'est surtout grâce aux 4 000 bornes d'Autolib?. Quand on exclut le système francilien d'autopartage, le pays compte moins de bornes que l'Allemagne, l'Italie ou le Portugal. « La cible, l'ordre de grandeur, c'est 30 000 bornes publiques à l'horizon 2015, et on est dans les clous », a ajouté M. Hirtzman.

« La France ne se situe pas très bien puisqu'on voit que proportionnellement à notre parc roulant, nous ne sommes pas très bien équipés », a de son côté déclaré Carlos Tavares, directeur général délégué de Renault, le 23 mai lors d'un Face à la presse organisé par 7pm Auto. « Il est clair qu'on ne fait pas la différence par rapport aux autres pays qui eux, n'ont pas de constructeur national ayant eu l'audace d'investir les véhicules électriques. Je pense que dès qu'on aura franchi le cap des 20 000 bornes en France, on aura un niveau de visibilité qui aura un impact psychologique sur le consommateur », a-t-il expliqué. (REUTERS 24/5/13)

Alexandra Frutos