La Fonderie du Poitou de nouveau en marche vers la compétitivité

Un an après sa reprise par deux industriels français, Jérôme Rubinstein et Franco Zaccomer, la Fonderie du Poitou est de nouveau en marche vers la compétitivité. "On a réussi notre pari de rétablir la confiance. Nos clients nous regardent autrement", se félicite Jean-Pierre Daniel, directeur général de la Fonderie.

L'entreprise a notamment rétabli le dialogue social, modernisé certaines activités et solidifier les machines, qui tombaient trop souvent en panne.

Dans quelques mois, la Fonderie devrait commencer à produire une version allégée du moteur K9 de Renault. De nouvelle commandes pourraient également arriver du Japon : "On fait 100 000 moteurs par an pour Suzuki. On parle d'en faire 200 000, voire plus", annonce M. Daniel. (CENTRE PRESSE 24/4/15)

Juliette Rodrigues