La DGCCRF saisit la justice pour "faux covoiturage"

La DGCCRF a annoncé vendredi avoir saisi le procureur de la République à Paris afin d’engager des poursuites pour "pratiques commerciales trompeuses" a l’encontre d’une plateforme de réservation en ligne ayant mis en place un service de covoiturage "à but lucratif".

Le service de répression des fraudes avait lancé une enquête le 7 février, afin de "vérifier la conformité de la réglementation des sites de covoiturage" après l’annonce du lancement par la société américaine Uber d’un nouveau service à Paris utilisant des véhicules de particuliers. "L’enquête a confirmé l’existence de services se présentant comme du covoiturage mais ne répondant pas à ces caractéristiques", a indiqué le DGCCRF dans un communiqué. (AFP 25/4/14)

Juliette Rodrigues