La Commission européenne veut renchérir les taxes antidumping sur le biodiesel argentin et indonésien

La Commission européenne souhaite imposer d’ici la fin de 2013 des taxes définitives particulièrement élevées sur les importations de biodiesel argentin et indonésien. Cette mesure fait suite à l'ouverture d'une enquête antidumping menée par la Commission en 2012 sur la base d’une plainte déposée par le Bureau européen du biodiesel (EEB), qui accuse l'Argentine et l'Indonésie de concurrence déloyale en vendant leur biodiesel à prix cassé sur le marché européen.

Après avoir mis en place en mai dernier des taxes provisoires (pour six mois), de 6,8 % à 10,6 % pour les importations d'Argentine et de 0 % à 9,6 % pour celles d'Indonésie, la Commission souhaite maintenant instaurer une taxation comprise entre 22 % et 25 %, ce qui devrait se traduire par une taxe de 215 à 250 euros par tonne de biodiesel importé d'Argentine et de 120 à 180 euros par tonne pour celles en provenance d'Indonésie, a précisé l'EEB dans un communiqué.
Les Etats membres doivent se prononcer fin novembre sur le projet de la Commission. Depuis 2010, 90% des importations de biodiesel en Europe sont d’origine argentine et indonésienne, souligne AUTOACTU.COM (8/10/13).

Alexandra Frutos