La Commission européenne enquête chez des fabricants de pots d'échappement

La Commission européenne a mené des inspections surprises sur des sites de plusieurs fabricants de systèmes d'échappement pour l'industrie automobile. Ces inspections ont eu lieu le 25 mars « dans plusieurs Etats membres », car la Commission « craint que les entreprises concernées n'aient violé les règles européennes qui interdisent les ententes et les pratiques commerciales restrictives, et/ou l'abus de position dominante », explique un communiqué.

Les entreprises concernées fabriquent notamment des pots catalytiques, des collecteurs d'échappement et, pour les véhicules diesel, des catalyseurs d'oxydation et des filtres à particules.

Ce type d'inspection surprise, qui constitue une étape préliminaire dans les enquêtes de la Commission pour pratiques anticoncurrentielles, ne signifie pas que les entreprises en question se soient rendues coupables de telles pratiques, rappelle le communiqué. L’exécutif européen souligne également que ces enquêtes ne sont pas limitées dans le temps. (AFP 25/3/14)

Alexandra Frutos