La Commission européenne approuve une aide de 20,5 millions d'euros à Renault

La Commission européenne a approuvé le 2 octobre une aide de 20,5 millions d'euros accordée par la France à Renault pour un projet de recherche et développement dans le domaine des véhicules hybrides. Ce projet baptisé HYDIVU, qui concerne le développement d'une technologie hybride diesel-électrique pour des véhicules utilitaires de type fourgon, a été jugée « conforme aux règles de l'UE relatives aux aides d'Etat ». Les moteurs hybrides développés par Renault devraient équiper à terme les Trafic et Master.

« Près de 2 millions de véhicules utilitaires sont vendus chaque année en Europe. Ce projet doit permettre une réduction substantielle de leur consommation de carburant et de leurs émissions de CO2 [...] sans pour autant nuire à la concurrence », a souligné Joaquin Almunia, le commissaire européen chargé de la Concurrence.

L'aide accordée par la France à Renault se décomposera en subventions (3,8 millions d'euros environ), avances récupérables pour la recherche industrielle (3,4 millions) et avances récupérables pour le développement environnemental (13,1 millions).

C'est la troisième fois que la Commission européenne autorise une aide d'Etat pour le développement d’une motorisation hybride. Elle a déjà approuvé des aides à Valeo et PSA pour équiper des véhicules particuliers. (AFP, JOURNALAUTO.COM 2/10/13)

Alexandra Frutos