La Commission européenne a présenté son plan pour l'Union de l'énergie

La Commission européenne a présenté son plan d'action pour réduire la facture énergétique de l'Europe. "Il est temps de réaliser le marché unique de l’énergie en Europe. Aujourd'hui, dans le cadre de cette priorité emblématique inscrite dans les orientations politiques du président Juncker, la Commission européenne présente la stratégie qu'elle entend mettre en ?uvre pour bâtir une Union de l’énergie résiliente, assortie d'une politique en matière de changement climatique tournée vers l’avenir", indique la Commission dans un communiqué.

L’Union de l’énergie implique, notamment :

? une clause de solidarité : réduction de la dépendance à l'égard d'un fournisseur unique et prise en charge par les pays voisins, surtout en cas de rupture d'approvisionnement en énergie ; transparence accrue lorsque des pays de l’UE concluent des accords commerciaux pour l’achat d’énergie ou de gaz en provenance de pays extérieurs à l’UE ;

? libre circulation de l’énergie, assimilée à une cinquième liberté : libre circulation transfrontalière de l'énergie moyennant un contrôle strict de l'application des règles en vigueur sur des points tels que la dissociation des activités dans le secteur énergétique et l’indépendance des régulateurs, en recourant à des actions en justice s'il y a lieu ; redéfinition d'un marché de l’électricité plus interconnecté, davantage ouvert aux énergies renouvelables et plus réactif ; remaniement en profondeur des interventions de l’État sur le marché intérieur et élimination progressive des subventions préjudiciables à l’environnement ;

? priorité à l'efficacité énergétique : remise à plat de la notion d’efficacité énergétique, traitée comme une source d’énergie en soi, au même titre qu'une capacité de production ;

? transition vers une société à faible intensité de carbone dans une perspective durable: aptitude du réseau électrique à absorber facilement et efficacement l'énergie produite localement, notamment à partir de sources d’énergie renouvelables ; confirmation de la suprématie technologique de l’UE en développant la prochaine génération de technologies des énergies renouvelables et en devenant leader dans le secteur de l’électromobilité, dopant ainsi les exportations des entreprises européennes et leur compétitivité au niveau mondial.

Dans une Union de l'énergie, les citoyens occupent une place centrale. Les prix qu'ils paient devraient être abordables et compétitifs. L’énergie devrait être sûre, durable et davantage soumise à la concurrence, parallèlement à une diversification du choix offert à tous les consommateurs.

Ces engagements, parmi d’autres, se doublent d’un plan d’action pour réaliser ces objectifs ambitieux de notre politique énergétique et climatique. Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, a déclaré : "Le secteur énergétique est resté trop longtemps à l'écart des libertés fondamentales de l'Union. À l'heure où de nombreux Européens craignent de manquer d’énergie pour se chauffer, on se rend compte à quel point l'enjeu est important. Il est temps que l’Europe agisse à l'unisson en poursuivant des visées à long terme. Je veux que l’énergie sur laquelle repose notre économie soit résiliente, fiable, sûre et de plus en plus renouvelable et durable".

Maros Sefcovic, vice-président chargé de l'Union de l'énergie, a quant à lui indiqué : "Nous lançons aujourd'hui le projet européen le plus ambitieux dans le domaine énergétique depuis la création de la Communauté du charbon et de l'acier. Ce projet intégrera les 28 marchés européens de l’énergie pour former une seule grande Union de l’énergie, rendra l’Europe moins dépendante pour son approvisionnement en énergie et garantira la prévisibilité dont les investisseurs ont tant besoin pour créer des emplois et de la croissance. Nous entamons aujourd'hui une transition fondamentale vers une économie à faibles émissions de carbone et respectueuse du climat et vers une Union de l’énergie qui donne la priorité au citoyen en lui offrant une énergie plus abordable, plus sûre et plus durable. Avec tous les autres commissaires qui ont collaboré au projet, et avec le soutien de l’ensemble de la Commission, je suis déterminé à faire de cette Union de l’énergie une réalité". (COMMUNIQUE DE LA COMMISSION EUROPEENNE 25/2/15, FIGARO, ECHOS 26/2/15)

Juliette Rodrigues