La Commission Européenne a ouvert une enquête contre Bosch et Continental

La Commission Européenne a ouvert une enquête contre Bosch et Continental, à propos d’une éventuelle entente sur les prix dans le domaines des systèmes électroniques de freinage et de direction.

Ni la Commission ni les deux équipementiers n'ont pour l'instant commenté cette information, néanmoins, Continental s'attendrait à une amende qui pourrait atteindre 100 millions d'euros.

Bosch de son côté a provisionné 650 millions d'euros cette année, non seulement pour faire face aux conséquences du scandale des moteurs truqués (dans lequel il est indirectement impliqué), mais aussi pour cette affaire. (AUTOMOBILWOCHE 28/10/16)

Cindy Lavrut