La Chine pourrait devenir le premier débouché de Smart

La Chine pourrait devenir le premier débouché de Smart d’ici deux à trois ans, prévoit Annette Winkler, présidente de Smart. L'an dernier, la marque a vendu 17 800 voitures en Chine, contre 22 400 unités en Allemagne (son premier débouché actuellement). Pour l'instant, la marque Smart n'est commercialisée que dans un nombre limité de grandes métropoles en Chine, mais Mme Winkler souhaite développer le réseau de distribution dans des villes chinoises moyennes (qui comptent encore plusieurs millions d'habitants). Le réseau de distribution de Smart compte actuellement un peu plus de 140 points de ventes en Chine. (AUTOMOBILWOCHE 8/3/15)

Cindy Lavrut