La Chine a demandé à 3 équipementiers automobiles allemands de fonder des coentreprises

La Chine a indiqué à trois équipementiers automobiles allemands qu'il ne leur était plus possible d'exploiter leurs filiales chinoises de façon indépendante, mais uniquement dans le cadre de coentreprises avec des partenaires locaux, a expliqué Stefan Wolf, président d'ElringKlinger, tout en précisant que son entreprise ne tombait pas sous le coup de cette décision. M. Wolf craint qu'il ne s'agisse d'une manière pour les groupes chinois d'acquérir les connaissances et compétences d'équipementiers européens. Actuellement, si les constructeurs d'automobiles sont contraints de fonder une coentreprise pour produire leurs véhicules en Chine, les équipementiers ne sont pas encore soumis à une telle obligation. (AUTOMOTIVE NEWS, HANDELSBLATT 25/8/14)

Cindy Lavrut