La Chambre de Commerce de l'Union Européenne en Chine indique que les équipementiers ne seront pas forcés de créer des coentreprises

La Chambre de Commerce de l’Union Européenne en Chine a démenti des rumeurs indiquant que le gouvernement pourrait imposer aux équipementiers automobiles étrangers de créer des coentreprises avec des partenaires locaux pour maintenir leur activité dans le pays.En effet, la semaine dernière, Stefan Wolf, le président d'ElringKlinger, avait déclaré que la Chine aurait indiqué à trois équipementiers automobiles allemands qu’il ne leur était plus possible d’exploiter leurs filiales chinoises de façon indépendante, mais uniquement dans le cadre de coentreprises avec des partenaires locaux (cf. revue de presse du 27/8/14).La Chambre de Commerce européenne a indiqué avoir discuté avec les autorités chinoises, avec ElringKlinger et avec la CAAM (association chinoise des constructeurs d'automobiles) et se dit convaincue que les rumeurs d'une obligation de créer une coentreprise sont infondées. (AUTOMOTIVE NEWS CHINA 2/9/14)

Cindy Lavrut