LA CHINE REGLEMENTE LE DEVELOPPEMENT DE VEHICULES « PROPRES »

La Commission nationale du développement et des réformes de la Chine (NDRC) a promulgué le 1er novembre une nouvelle réglementation concernant les critères exigés pour la production de véhicules fonctionnant avec de nouvelles énergies. Cette réglementation a pour but d'accélèrer la recherche, le développement et la production de ces voitures «propres». Elle doit aussi veiller à ce que les constructeurs créent des véhicules réellement économes en énergie, sans que leur production ne provoque de pollution supplémentaire.

Plusieurs constructeurs chinois se sont déjà lancés dans la recherche d'énergies plus propres, comme Chery, qui a passé récemment un accord de coopération stratégique avec China Petroleum and Chermical Corporation (Sinopec) afin de bénéficier de son appui technique dans le développement de véhicules à énergies alternatives.

Selon les estimations, le parc automobile chinois compte 38 millions de véhicules, dont 22 millions de voitures particulières (3,08 millions d'automobiles recensées à Pékin à la fin août 2007). D'après les statistiques du ministère de l'Equipement, les transports représentaient 16,3 % de la consommation énergétique globale du pays en 2005.

La Chine, qui espérait réduire sa consommation d'énergie de 4 % par an entre 2006 et 2010, n'a réalisé l'an passé qu'une baisse de 1,2 %. (CHINA DAILY 3/11/07)

CCFA