L’usage du téléphone au volant se banalise

D’après la dernière enquête TNS Sofres réalisée à la demande d’AXA Prévention, le nombre de conducteurs qui reconnaissent téléphoner en conduisant a doublé en dix ans, représentant 34 % des automobilistes. Parmi eux, « 42 % n’utilisent pas de kit mains-libres » et un conducteur sur cinq « s’autorise même la consultation ou l’envoi de SMS au volant », souligne l’étude. (PARISIEN, ECHOS 29/4/14)

Alexandra Frutos