L'intégration au sein du groupe VW provoque la grogne des actionnaires minoritaires de MAN

L'intégration au sein du groupe VW provoque la grogne des actionnaires minoritaires de MAN. En effet, depuis l'annonce de la fin de l'indépendance du constructeur de poids lourds et de la volonté de Volkswagen d'augmenter sa participation dans MAN (cf. revue de presse du 7/6/13), ces actionnaires cherchent à obtenir un prix plus élevé pour leurs actions. En effet, Volkswagen propose 80,89 ? par titre (le minimum étant fixé à 79,20 ?), alors que les analystes tablaient sur un prix de 95 ? par action. Les actionnaires minoritaires ont donc déposé une plainte auprès du tribunal de Munich. (HANDELSBLATT 20/6/13)

Cindy Lavrut