L’industrie automobile française retrouve des couleurs

Constructeurs et équipementiers ont continué de sortir de l'ornière l'an dernier en France. D’après le dernier AutoIndex publié par le cabinet Strategy& (anciennement Booz & Company), l'indice de santé général du secteur automobile a progressé de 5,3 % en 2014, passant d'un indice 100 à la fin de 2013 à un indice 105 fin 2014. Le phénomène s’explique à la fois par l'augmentation de la valeur de la demande, la hausse de la production et le bond des capitalisations boursières de nombre d'acteurs. (Journalauto.com)

Alexandra Frutos