L'industrie automobile espagnole pointe du doigt le viellissement du parc en Andalousie

L'industrie du commerce et de la réparation automobile en Espagne pointe du doigt le vieillissement du parc andalou. Au cours d'une conférence organisée par l'Association nationale des concessionnaires espagnols (Faconauto), celle des concessionnaires de la région d'Andalousie (Fecoan), celle de l'industrie métallurgique (Fedeme) et la CaixaBank (branche des consommateurs), les professionnels du secteur ont en effet souligné que, en 2020, 62 % des véhicules en circulation en Andalousie auront plus de dix ans. Ce qui représente un total de 2,7 millions d'unités et portera alors l'âge moyen des véhicules à douze ans. Cette situation se retrouve dans les autres régions du pays, en dépit des multiples primes à la casse au cours des dernières années. Les représentants syndicaux ont appelé de leurs v?ux l'application de mesures favorisant le renouvellement du parc, en utilisant des leviers fiscaux qui favoriseront des motorisations modernes. Avec 135 000 immatriculations de véhicules neufs (VN) attendues, le marché andalou devrait croître de 6 % en 2017. Toutefois, le vieillissement sera la conséquence d'un ralentissement des ventes VN et d'une croissance des ventes des véhicules d'occasion (VO). Les experts de MSI tablent en effet sur un recul des VN dès 2018 (à 134 000 unités) et pour les années qui suivront. Dans le même temps, les VO vont totaliser 399 000 transactions en 2017 (+ 9 %) et environ 424 000 unités en 2018 (+ 6 %). (JOURNAL DE L’AUTOMOBILE 15/6/17)

Juliette Rodrigues