L'industrie automobile américaine créera plusieurs dizaines de milliers d'emplois cette année (1/2)

Les constructeurs d’automobiles aux Etats-Unis et leurs fournisseurs vont accélérer leurs embauches dans les prochains mois afin de répondre à la hausse de la demande de véhicules.

Les usines tournent à environ 95 % de leurs capacités et nombre d’entre elles fonctionnent déjà avec trois équipes. En conséquence, certains constructeurs et équipementiers font ce qu’ils ont été réticents à faire depuis la récession : accroître leurs capacités et investir des millions de dollars dans de nouveaux équipements.

La croissance de l’économie américaine est encore faible, mais le marché du logement rebondit et la confiance des consommateurs est au plus haut depuis cinq ans. Les perspectives pour l’industrie automobile sont positives, avec un marché qui pourrait atteindre cette année 15,5 millions d’unités, son plus haut niveau depuis six ans.

Entre janvier et mai, les constructeurs et les équipementiers ont embauché 8 000 salariés, ce qui est relativement modeste, mais la cadence s’accélère et le Centre de recherche sur l’automobile prévoit que l’industrie automobile créera 35 000 emplois sur l’ensemble de l’année. Chrysler, Honda, General Motors, Mercedes et Ford prévoient d’embaucher plus de 13 000 personnes. De grands équipementiers, tels que Lear, BorgWarner et TRW, embauchent dans des usines et dans des centres de recherche, et des fournisseurs plus petits créent également des emplois.

Selon Daniel Meckstroth, économiste en chef à l’Alliance des fabricants pour la productivité et l’innovation, un emploi industriel sur quatre créé aux Etats-Unis depuis 2009 l’a été dans le secteur automobile. Constructeurs et fournisseurs ont créé 167 500 emplois depuis la fin de la récession en juin 2009, alors que les ventes de voitures sont passées de 10,4 millions d’unités cette année-là à plus de 15 millions en rythme annualisé cette année. L’industrie automobile représente un peu moins de 7 % des emplois industriels du pays.

Frédérique Payneau