L'industrie auto a généré près de 12,6 millions d'emplois en Europe en 2015

D’après une enquête d'Eurostat commandée par l'Acea (Association européenne des constructeurs d’automobiles), le secteur automobile européen a généré quelque 12,6 millions d'emplois directs et indirects en 2015 sur l'ensemble du continent (28 pays). Un chiffre qui témoigne de la bonne santé de ce secteur et qui ne cesse de grimper chaque année. En 2011 par exemple, « seulement » 12,2 millions d'emplois avaient été recensés, contre 12,4 millions en 2014. Plusieurs domaines de l'industrie automobile sont inclus dans ces chiffres, en dehors de l'assemblage direct des véhicules en usine (2,5 millions d'emplois). En effet, la fabrication indirecte (10,1 millions) avec notamment les équipementiers (pneus, pièces détachées), l'utilisation des véhicules (vente, maintenance, location), le transport, ainsi que les infrastructures routières sont également pris en compte. Au total, les 3,3 millions d'emplois dédiés à la fabrication d’automobiles représentent environ 11 % de l'ensemble du secteur en Europe, tous domaines confondus.

Aujourd'hui, près de 6 salariés européens sur 10 travaillent dans cette industrie. La République tchèque est le pays où la part des actifs impliqués dans l'automobile est la plus importante. La Slovaquie est deuxième, devant l'Allemagne.

Outre-Rhin, l'industrie automobile emploie, à elle seule, 850 857 personnes, mais la fin des moteurs thermiques dans le pays d'ici à 2030 pourrait menacer quelque 600 000 emplois. La France, avec ses 224 000 postes, est deuxième du classement par pays, suivie par la Pologne (178 274). Suivent le Royaume-Uni (169 000), la Roumanie (168 689), la République tchèque (159 732), l’Italie (159 148), l’Espagne (142 480), la Hongrie (88 532), la Suède (68 336), la Slovaquie (66 356), le Portugal (33 436), l’Autriche (30 804) et la Bulgarie (20 512). (AUTOPLUS.FR 24/7/17)

Alexandra Frutos