L’état du parc automobile s’est amélioré en 2014

D’après les chiffres du contrôle technique publiés par l’Utac, l’état du parc automobile s’est amélioré en 2014. Sur les 19,562 millions de véhicules légers contrôlés, en augmentation de 4 %, 18,94 % ont été déclarés non conformes et soumis à une contre-visite, un ratio qui a diminué de 0,6 point pour les VP, à 18,43 %, et de 1,2 point pour les VUL, à 22,22 %. La part des véhicules sans aucun défaut a augmenté de 0,4 point pour les VP, à 13,65 %, et de 0,3 point pour les VUL, à 6,54 %. Pourtant, le parc contrôlé a continué de vieillir, à 11,24 ans pour les VP et 11,87 ans pour les VUL.

Quelque 26,4 % des VP les plus anciens, âgés de plus de 10 ans, ont été soumis à une contre-visite, contre 4,4 % des VP les plus récents (jusqu’à 4 ans). Toutes les fonctions ont enregistré une diminution du taux de défaut constatés, à commencer par les problèmes de liaisons au sol (pneumatiques essentiellement), qui restent la cause principale de contre-visite, avec 9,52 % des véhicules concernés, en retrait de 0,25 point. Les anomalies d’éclairage (mauvais réglage et dysfonctionnement) ont concerné 8,69 % des véhicules, en baisse de 0,25 point ; les problèmes de freinage ont touché 5,38 % des véhicules, en retrait de 0,36 point ; la pollution excessive (dont niveau sonore) a concerné 3,63 % du parc contrôlé (- 0,2 point), dont 6,29 % pour les véhicules à essence « non dépollués » (datant d’avant juillet 1992), 5,57 % pour les véhicules à essence « dépollués » et 2,8 % pour les véhicules diesel ; et les problèmes de direction (détérioration de la rotule ou de l’articulation de direction) ont touché 2,55 % des véhicules.

En 2014, le nombre d’opérateurs a augmenté de 103 nouveaux centres, à 6 215 installations, dont 760 non-rattachés à un réseau (+ 39) et 92 centres auxiliaires (- 11), pour un total de 11 907 contrôleurs agréés (+ 3,6 %). (AUTOACTU.COM 20/3/15)

Alexandra Frutos