L’équipementier automobile japonais Takata...

L’équipementier automobile japonais Takata, qui emploie plus de 43 500 personnes dans le monde, fait face à une crise majeure en raison d’un défaut sur les insufflateurs d’airbags équipant des millions de véhicules. Selon le quotidien économique Nikkei, quelque 9 millions d’entre eux ont déjà été rappelés pour ce seul défaut par les plus grands constructeurs (Toyota, Nissan, Honda, Mazda, BMW, Chrysler, Ford). Le coût des réparations requises pourrait porter un coup sévère aux finances de Takata, qui venait tout juste de sortir du rouge l’an passé. Il prévoyait jusqu'ici, pour 2014-2015, un résultat net de 16 milliards de yens (115,5 millions d’euros) sur un chiffre d’affaires de 560 milliards de yens (4 milliards d’euros). (AFP)

Juliette Rodrigues