L’équipementier C2FT va mettre ses salariés au chômage partiel

Les 130 salariés du fabricant de pièces en aluminium pour l'automobile C2FT vont être mis au chômage partiel, après l'arrêt d'activité pour le principal client de l'entreprise. La direction de l’équipementier, basé à Andrézieux-Bouthéon (Loire), a annoncé le 16 mars, lors d'un comité d'entreprise extraordinaire, un recours massif au chômage partiel à partir de la semaine prochaine, car elle considère ne pas pouvoir accepter la baisse de tarif de 30 % que lui impose Audi, son principal client.

Cette baisse des prix, à effet rétroactif au 1er janvier, a été annoncée fin février par le constructeur allemand, qui représente 70 % du chiffre d'affaires de l'entreprise ligérienne. Face à cette situation, C2FT (filiale du groupe français Sifcor) s'est déclaré la semaine dernière en cessation de paiement devant le tribunal de commerce de Saint-Etienne, qui l'a placé en redressement judiciaire. (AFP 17/3/15)

Alexandra Frutos