L’enjeu de l’amincissement des tôles d’acier pour l’automobile

« Un gain de 12 kilos [d’acier] permet d’économiser un gramme d’équivalent CO2 par kilomètre parcouru », indique ArcelorMittal, qui est bien décidé à comprimer encore l’épaisseur de ses tôles pour l’automobile sans nuire à leurs performances.

Le sidérurgiste, qui revendique dans les aciers pour l’automobile une part de marché de 17 % dans le monde et de 40 % en Europe, a présenté dans son centre technique de Maizières-lès-Metz (Lorraine) un prototype de porte avant de berline du segment C pesant seulement 13,3 kilos (sans les accessoires ajoutés tels que les sacs gonflables, les haut-parleurs ou l’habillage intérieur), contre 18,3 kilos actuellement. Ce dispositif devrait être disponible sur le marché en 2017. (ECHOS 2/8/13)

Alexandra Frutos