L’émergence des hybrides rechargeables remet-elle en cause les véhicules électriques ? (2/2)

Les ventes de véhicules électriques surpassent donc encore celles des hybrides rechargeables, mais cette tendance pourrait rapidement s’inverser étant donné que les constructeurs ont décidé d’étoffer leur offre d’hybrides rechargeables essence-électricité et gazole-électricité.

Actuellement, 10 des 17 modèles hybrides rechargeables vendus en Europe sont produits par des groupes allemands. Le groupe Volkswagen, BMW et Mercedes ont en effet décidé de miser sur cette technologie pour atteindre les normes d’émissions de CO2 imposées par l’Union européenne pour la fin de la décennie. Volvo mène également une stratégie assez offensive dans le domaine des hybrides rechargeables et prévoit de proposer au moins une version dotée de cette technologie sur chacun de ses modèles.

« D’ici à 2015 ou 2016, nous verrons en fait un point d’inflexion où la production d’hybrides rechargeables dépassera celle des véhicules électriques », prévoit Ben Schott, analyste chez IHS Automotive. Le cabinet estime que la production d’hybrides rechargeables atteindra 1,35 million d’unités en 2020 et qu’elle doublera au cours des cinq années suivantes, à 2,7 millions d’unités. Cela ne représenterait toutefois que 2 % de tous les véhicules légers produits dans le monde. IHS prévoit que le marché mondial de l’électrique restera sous la barre du million d’unités en 2020.

Alexandra Frutos